Ateliers cliniques

Au coeur du Collège de Psychologie Analytique...

Chaque atelier clinique, par son fonctionnement, fait partie du champ de la « formation par l’expérience », l’expérience singulière y étant ainsi privilégiée par rapport à un savoir préexistant qu’il s’agirait d’illustrer.

 

Un atelier clinique rassemble trois à cinq psychanalystes et/ou psychothérapeutes, qui se réunissent 5 à 6 fois par an, en présence ou en visioconférence. 

 

Comparé au travail de groupes de pairs où l'on soumet des exposés de cas cliniques longitudinaux, le travail en atelier clinique se caractérise par des présentations successives, succinctes et centrées, autour desquelles chacun est invité à exprimer ce qui s’évoque pour lui, dans un dialogue qui intègre la construction d’un espace commun, sans dissymétrie de position entre les membres.

 

Afin d’assurer le fonctionnement du groupe, un membre-facilitateur est désigné lors de chaque session parmi les membres-participants.

L’animation de l’atelier clinique repose sur des techniques précises, qui soutiennent tant l’expérience du partage de la diversité de la clinique que celle de son élaboration, individuelle et groupale.

La participation, durant deux ans, à un atelier clinique, fait partie des prérequis pour devenir membre. En outre, chaque membre est tenu, dès son admission, de maintenir sa participation à un atelier clinique.

 

L’atelier clinique met en acte les valeurs fondatrices de notre association de psychanalystes et psychothérapeutes jungiens.

Ainsi, la coopération, l’horizontalité des relations et le soutien de la créativité de chacun cadrent chaque atelier, organisent les liens entre professionnels et instaurent une confiance indispensable à tout partage d’une expérience clinique et d’un travail élaboratif en mouvement.

 

 La démarche du Collège de Psychologie Analytique est empirique et rejoint l’esprit de la pensée jungienne. Pour Jung, le principe organisateur de la vie psychique - le soi - sous-tend tout processus d’individuation. Nous travaillons l’hypothèse que ce principe organisateur est à l’œuvre dans le dispositif groupal et féconde l’élaboration psychique de chacun des professionnels.