JAMES HILLMAN

 

« L’âme et ses images, ayant été si longtemps aliénées de notre culture consciente, ne pouvaient être reconnues que par le médecin aliéniste (ou bien par l’artiste, pour qui l’imagination et la folie ont toujours été cousins germains dans l’anthropologie de notre culture). Par conséquent, disait Jung, si vous êtes en quête de l’âme, allez d’abord voir du côté de ce que produit votre imagination, car c’est ainsi que la psyché se présente elle-même directement ».

 

Psyché et Image, in La Trahison, Paris, Manuels Payot, 2004, p 194.

 

 

Figure éminente des développements post jungiens, James Hillman a fondé le courant de la Psychologie Archétypale, parfois nommée Psychologie Imaginale (en référence à l’approche du philosophe Henri Corbin. Les deux hommes ont participé aux rencontres d’Eranos, à Ascona).

La psychologie archétypale envisage la psyché dans ses expériences normales, pathologiques et oniriques, sous l’angle des mythes, de l’art, de l’imagination. 

Le panthéon greco-romain et le paganisme ont largement irrigué son oeuvre.

 

Né à Atlantic City en 1926, J. Hillman, au sortir de la seconde guerre mondiale, étudia en France (Sorbonne), en Irlande (Trinity College) puis en Suisse (Université de Zürich). Psychologue, analyste formé à l’Institut CG Jung de Zürich, dont il devint directeur des études, entre 1959 et 1969, il dirigea les éditions Spring partir de 1970.

 

En 1978, James Hillman rentra définitivement aux Etats Unis, où il développa ses activités d’auteur, enseignant et conférencier, poursuivant le déploiement, dans une oeuvre abondante, de sa vision singulière de l’âme, largement au delà du champ clinique.

 

Marie-Christine Simon

 

Une bibliographie complète de l’oeuvre de James Hillman est disponible au bout du lien ci-dessous :

www.opusarchives.org/james-hillman-collection-bibliography

 

Dont, en français :

La Trahison et autres essais. Trad. Elise Argaud. Paris: Payot & Rivages. 2008.

 

Le code caché de votre destin. Trad. Bella Arman. Paris: Éditions J’ai Lu. 1999, Paris: Robert Laffont & Le Grand Livre du Mois.

 

La force du caractère. Trad. Claude Farny. Paris: Robert Laffont. 2001.

 

“Futurologie.” La Fin du Monde, Cahiers de psychologie analytique. Trad. Yona Birker Chavanne. Genève: La Vouivre.

 

Malgré un siècle de psychothérapie le monde va de plus en plus mal. Trad. Yannick Piel. Londres: Ulmus Company Ltd.

 

“Le jaunissement de l’œuvre.” Trans. Alain Guy-Gillet, Monique Salzmann. Cahiers Jungiens de Psychanalyse 88. Translation of talk at the 11th International Congress for Analytical Psychology, Paris, 1989.

 

Du miroir à la fenêtre: Guérir la psychanalyse de son narcissisme.” Trad. Antoine Pinterovic. Hérésies 5, Bruxelles.

 

La beauté de psyché: L’âme et ses symboles. Préface par Ginette Paris. Montréal: LeJour. 1994.

 

“La thérapie serait-elle une maladie?” Trad. et adaptation par Michel Saint-Germain/Bellefeuille. Montréal.

 

“L’âme et le jardin” (pp. 71–75 only of D89d). Trad. Paul Carle. Montréal: Quatre-temps 14/4, Bull. Soc. d’animation du Jardin et de l’Institute de Montréal.

 

“A la rencontre du risque de suicide” (Chapter 5 from A97a). Trad. Claude Lagedec. Montreal.

 

“La culture et la chronicité du désordre.” Trad. Michèle-Isis Brouillet. La petite revue de philosophie 9/2.

 

La cuisine de Freud (avec Charles Boer). Trad Anne Ledoux-Mabille & Micheline Drain. Paris: Payot. 1985.

 

“Une psychologie archétypale, entretien James Hillman /Michael Cazenave.” Carl G. Jung, Cahier de l’Herne 46. Paris: l’Herne.

 

Le polythéisme de l’âme. Trad. Thomas Johnson. Paris: Mercure de France-Le Mail. 1982.

 

“De la certitude mythique.” Cadmos 5, Geneva. 1982.

 

“Anima.” Trad. par Viviane Thibaudier. Animus et Anima (with Emma Jung). Paris: Seghers. 1981.

 

“La mesure des évènements: la proposition 117 de Proclus dans la perspective d’une psychologie archétypique.” Science et Conscience. Ed. M. Cazenave. Paris: Stock. 1980.

 

“Compagnon d’Eranos, communion invisible.” La Galaxie de l’imaginaire, dérive autour de l’oeuvre de Gilbert Durand. Ed. M. Maffesoli. Paris: Berg International. 1980.

 

“Préface” to Hermès et ses enfants dans la psychothérapie, par Rafael Lopez-Pedraza. Trad. Marie-Jeanne Benmussa, Th. Auzas. Paris: Imago.

 

Pan et le cauchemar. Trad. Th. Auzas, Marie-Jeanne Benmussa, Monique Salzmann. Paris: Imago. 2006.

 

“Kronos-Senex et Puer.” Trad. Monique Salzmann. Le Temps 18. Paris: Cahiers Jungiens de Psychanalyse.

 

 

Le mythe de la psychanalyse. Trans. Philippe Mikriammos. Paris: Imago. 2006.